Commerce ambulant : ouvrir un camion-restaurant ou foodtruck

camion-restaurantFoodtruck ou camion-restaurant, le concept pousse comme des champignons sur le territoire !

l'idée de ce street food de type camion ambulant (mais sans oublier les vélos, triporteurs ou autres) venu de Californie, suscite un fort engouement dans notre pays. Loin devant les fameux camions à pizzas et autres baraques à frites bien connus.

Burgers, glaces, yaourts, sushis, crêpes et galettes, fish & dips, tex-mex, etc… les foodtrucks sont déclinés à toutes les sauces ! Vous avez un projet sur ce concept ? Voici quelques conseils bons à connaitre.

1. Proposez un menu que les consommateurs ne peuvent trouver ailleurs

Quels sont vos concurrents dans votre zone de tournée et quels sont leurs menus ? Vous devez vous différencier ! Vous êtes crêpier ? Proposez des recettes exclusives non proposées par vos concurrents : crêpes aux chamalows, au sirop d'érable, au chocolat et caramel à la fleur de sel… Vous faites des kebabs ? Innovez dans vos sauces : ketchup-curry, salsa-sauce blanche… Puisez dans le traditionnel : sauce au Rochefort, à l'échalote, etc... Proposez des menus végétariens et sortez du traditionnel tomate-salade-oignon en proposant chou rouge, carotte, pickles, avocat, tzatziki, épinards, piments, confit d’oignon, oignons frits, relish… Soyez un précurseur et faites du "sans gluten" ! Délaissez le veau et la dinde et revenez à l'agneau initial. Cultivez l'excellence de vos frites : ni trop molles ni trop grasses. Dans tous les cas, privilégiez le frais, le sain et le fait-maison.

2. Peaufinez votre offre

Embauchez un Chef, ou quelqu'un avec de l'expérience, pour vous aider à composer votre menu. Formez-vous pour le devenir si vous souhaitez tout maitriser ou si vous faites cavalier seul. Dans tous les cas, ayez en tête que l'on conçoit un menu différemment selon que l'on sert à 20 ou 200 personnes, en salle avec une équipe ou seul aux fourneaux de son commerce ambulant. Ne faites pas de menu trop complexe à réaliser, la rapidité de la préparation des ingrédients est primordiale. Réalisez votre menu en partenariat avec un nutritionniste, là aussi, cela peut être un avantage commercial. Inutile de rappeler que tous vos ingrédients se doivent d'être de première fraicheur/bio/locaux/etc…

3. Soyez prêt à vous battre avec la bureaucratie

Ouvrir un commerce ambulant sur la voie public n'est pas toujours chose facile. Avant tout, renseignez-vous quant à la législation en la matière, ainsi que des restrictions liées à la ville et/ou commune. L'emplacement que vous convoitez peut ne pas être autorisé pour d'obscures raisons : persévérez et ayez toujours une alternative. Consultez notre article : Lettre de demande d’emplacement sur un marché et la voie publique. Certaines mairies ont peur lorsque vous vous les sollicitez pour un concept de commerçant ambulant novateur. Au terme "commerçant ambulant", privilégiez '"commerce itinérant", "commerce temporaire", "commerce saisonnier"… Soignez bien votre demande, n'oubliez aucun document, et accompagnez-la d'une jolie photo de votre camion-restaurant, avec des clients (vrais ou faux). Plus d'infos pour Paris : ici et ici.

4. Mr Propre, vous serez

Le point essentiel d'un camion-restaurant est l'hygiène. Le meilleur menu ne servira à rien, si votre camion-restaurant ressemble à une échoppe de quartier mal tenue, qui n'a pas vu un coup de chiffon depuis des années : traces de gras ou restes de nourriture, poubelles débordantes, mouches et autre faune volante ou rampante…  Sachez qu'en fonction de la taille de votre véhicule et de la complexité de vos installations, cela peut vous prendre jusqu'à 4 heures de nettoyage après chaque tournée. C'est un peu, comme devoir démonter, nettoyer et remonter votre cuisine chez-vous chaque jour. Pas de mégots qui débordent du cendrier ni de papiers qui jonchent le coin conduite. Pas de poussière sur le tableau de bord. Rien. Nada. Tout doit être nickel !

5. Plannifiez à l'année

Connaissez la météo moyenne sur l'année, afin de prévoir votre activité et ainsi adapter votre menu en fonction. L'été est généralement le pic saisonnier annuel (sauf si vous faites des soupes & potages), mais il est possible de faire tout aussi bien en hiver en fonction de l'emplacement et du marketing développé. Variez votre menu au fil des saisons, et n'oubliez-pas de proposer des produits hors-saison s'il y a de la demande. Attention, si vous fermez pour une saison donnée, vous perdez l'opportunité de maintenir vos liens avec votre clientèle et courrez le risque d'être rapidement remplacé par un concurrent.

6. Choisissez votre emplacement avec soin

Recherchez les endroits fréquentés par les autres camions de votre ville et ceux qu'ils évitent afin de vous faire une idée. Le jour, cherchez une place avec une grande densité d'employés et/ou cadres ou à fort passage. Le soir, recherchez une place liée à une forte activité nocturne. Le domaine public n'est pas le seul emplacement auquel penser : les emplacements du domaine privé, peuvent aussi être intéressants (parkings, festivals, lieux touristiques, zones commerciales ou industrielles…). À vous de panacher ce qui est le plus rentable pour votre activité. Certains emplacements l'été n'ont plus le même trafic l'hiver, c'est à prendre en compte. Autre question à se poser : allez-vous être mobile tout au long de la journée, ou bien resterez-vous à un emplacement fixe ?

7. Faites-vous connaitre

Soyez mobile et connecté. Investissez Facebook pour créer votre communauté de fans et Twitter pour qu'en temps réel, vos clients puisse savoir où vous êtes, et dialoguer avec vous. Créez un site internet à votre image, sachez vous différencier de ce qui existe, avec votre propre code couleur, concept et logo. Misez sur l'humour et le décalé. N'oubliez-pas néanmoins les médias traditionnels : presse, revues, flyers, etc…

Pour en savoir plus, parcourez www.streetfoodenmouvement.fr qui oeuvre afin d'encadrer et de sensibiliser et promouvoir la Street Food en France. De plus n'hésitez-pas à télécharger leur excellent livre blanc : Street Food en mouvement. Si vous êtes au Québec ou passez juste dans la Belle Province, consultez le site de l'Association des Restaurateurs de Rue du Québec : www.cuisinederue.org 

Vous aussi créez votre activité en tant que commerçant non-sédentaire et téléchargez notre guide pratique « Vendre sur les marchés » pour obtenir aide et conseil en la matière.