Constituer une palette de déstockage dans les règles de l’art !

palette de déstockageConstituer une palette de déstockage ne s'improvise pas, comme il est possible de s'en rendre compte face à ce que l'on peut trouver à acheter sur le net !

Lorsque l'on découvre certaines palettes de déstockage, on a malheureusement la désagréable impression, que les cartons ont été remplis à la fourche face à l'indescriptible fatras…

Le lourd a réduit en miettes tout ce qui était fragile, rien n'est trié, ni protégé, ni classé par famille. Le vrac domine et le taux de casse et d'invendable peut être énorme, ruinant l'investissement. Ce sont généralement des palettes 1er prix vendues entre 150 et 200€ et, le plus souvent, de 5e main (voyez notre article "200€ ou 600€, quelles palettes de solderie acheter ?" pour en savoir plus).

L'art de constituer une palette de déstockage

Les palettes de déstockage de premier ordre sont d'une toute autre trempe. Chaque palette est composée en respectant une certaine logique et quelques règles de bon sens :

  • le lourd est mis dans les cartons du bas, tant pour mieux stabiliser la palette que pour éviter la casse de produits plus fragiles en dessous
  • les cartons sont disposés de manière a limiter les risques de basculage
  • la palette est filmée à partir de sa base, avec suffisamment de tours de film de protection pour que le tout soit solidaire et solide
  • du gros adhésif vient finir de consolider l'ensemble

Concernant la marchandise elle-même qui compose les palettes, là-aussi, rien n'est laissé au hasard ! Sauf quand il s'agit de palettes de médiocre qualité, car offrant de faibles marges.

Imaginons une centrale d'achat qui a un surstock de 100 000 crayons à papier. Seul un grossiste déstockeur a la capacité financière et matérielle d'acheter l'intégralité de cette marchandise. Le prix de cession de cette transaction est très bas, entre 10 et 20 % du prix public TTC, mais le grossiste se charge de tout l'aspect logistique sous sa responsabilité : manutention, transport, etc…

Une fois ce stock de marchandise dans son entrepôt, le grossiste déstockeur compose alors lui-même ses palettes de déstockage avec d'autres produits plus intéressants, qui ont une valeur ajoutée beaucoup plus élevée. Il revend ensuite ces palettes à des grossistes régionaux, semi-grossistes, et autres revendeurs et détaillants.

En revanche, si la centrale d'achat en question, possède des stocks d'invendus constitués de différentes familles, il est plutôt dans son intérêt de former elle-même ses propres palettes de solderie, afin de les revendre directement à des détaillants et autres revendeurs. En effet, dans ce cas, le prix de cession est entre 20 et 40 % du prix public TTC.

On le voit bien, une centrale d'achat a tout intérêt à faire ses propres palettes de déstockage, celles-ci se vendent alors à un prix de cession plus élevé.

Mais là-aussi, il convient de suivre certaines règles suivant le "c'est à prendre ou à laisser" :

  • les produits les plus recherchés, qui génèrent de belles marges, sont proposés en petites quantités répartis sur plusieurs palettes : c'est ce qui attire l'acheteur
  • les produits moins plébiscités, mais néanmoins intéressants commercialement parlant, sont proposés en quantités plus importantes
  • enfin, les produits de faible intérêt, sont proposés en plus grandes quantités

Voici donc, comment sont le plus souvent composées des palettes de déstockage qualitatives, pour les palettes de marchandises dites mixtes.

Pour notre part, toutes nos palettes sont vérifiées, triées, reconditionnées et repalettisées si nécessaire, afin de vous faire gagner du temps et vous rassurer au mieux quant à l'intérêt de la marchandise.

Vous aussi créez votre activité en tant que commerçant non-sédentaire et téléchargez notre guide pratique « Vendre sur les marchés » pour obtenir aide et conseil en la matière.