Tous les placiers corrompus ?

placiers corrompus

La bonne organisation d’un marché ne peut se faire sans la présence du placier. Ce dernier joue un rôle essentiel, car c’est lui qui place chaque commerçant et attribue tel ou tel emplacement.

Depuis toujours, ce type de poste est sujet à de nombreuses controverses. Le placier est en général un employé municipal, au salaire modeste. Il est d’autant plus facile à compromettre, surtout en temps de crise. Ainsi, les commerçants n’hésitent pas à proposer - ou se voir réclamer par les placiers - de lourds pourboires pour avoir la meilleure place.

La personnalité du placier

Les missions du placier sont multiples : il doit placer les commerçants ambulants, mais aussi percevoir le droit municipal propre à l’emplacement. Le placier se doit d’avoir une forte personnalité pour faire face aux nombreux forains, tout en évitant de trop s’attacher.

Un placier trop émotif ou trop sensible, a vite fait de se faire compromettre et de basculer dans la triste famille des placiers corrompus. Un billet discrètement glissé dans la poche du placier et le commerçant non sédentaire se voit attribuer un meilleur emplacement. La crise actuelle facilite ce genre de pratique.

Il n’est pas facile de vendre sur les marchés. Aussi, les forains n’hésitent pas à pleurer auprès du placier, afin de lui soudoyer un emplacement stratégique : proche d’un bar, sur un lieu de passage ou proche du camion de rôtisserie par exemple.

Il faut donc que le placier ait vraiment la tête sur les épaules, pour ne pas tenir compte des états d’âme des uns et des autres. Il ne s'agit pas là, de ne pas faire preuve de compassion, non, juste de se montrer impartial.

Placiers corrompus : une réalité

Il est très tentant pour un placier de se faire un peu d’argent de poche. Les gros pourboires permettent aux placiers corrompus d’arrondir leurs fins de mois, tout en faisant plaisir à des commerçants, dont la plupart sont devenus des habitués et des amis.

Nombreux sont les placiers corrompus, mais ils ne considèrent pas cela comme de la corruption, davantage comme une coutume : "c'est pour payer le café"... Les pourboires offerts au placier sont devenus monnaie courante, surtout pour les commerçants ambulants volants qui n’ont pas de place attitrée à l’année.

Régulièrement, les manchettes des journaux font état de placiers corrompus remerciés et relevés de leurs fonctions : marché de Poissy en 2011, marché de Saint-Denis en 2012...

Pourtant, tous les placiers ne sont pas adeptes de cette pratique, fort heureusement. De nombreux placiers prennent leur travail à cœur et ne sont pas en quête de pourboires supplémentaires.

Le contact et l’échange avant tout

Si de nombreux placiers prennent sans scrupules des dessous de table, d'autres privilégient surtout le contact et l’échange.

On l'a dit, le monde des marchés est un monde difficile : il faut se lever très tôt, souvent 7j/7 et vendre quoi qu’il arrive, quel que soit le temps. Les forains considèrent le placier comme le chef d’orchestre du marché. C’est lui qui organise et assure la bonne gestion du marché, tout en mettant de l’ambiance.

Si sur certains marchés, les placiers corrompus sont bel et bien présents et une réalité du métier, d’autres préfèrent miser sur la bonne humeur et les échanges humains, plutôt que de prendre le risque d’accepter des pourboires illégaux.

Et vous ? Qu'elle est votre expérience avec les placiers ? Positive ou négative ? N'hésitez-pas à répondre en commentaire !

Vous aussi créez votre activité en tant que commerçant non-sédentaire et téléchargez notre guide pratique « Vendre sur les marchés » pour obtenir aide et conseil en la matière.